8 décembre 2008

Mon premier feu

Quelle journée ! Quelle belle journée !

Je me sentais vraiment petite à l'idée de faire mon premier feu avec une firme récipiendaire d'un Jupiter d'Or à Montréal. Quelle chance ! J'ai eu peine à dormir me demandant si j'allais y arriver, si j'allais être à la hauteur, si j'étais pas pour leur nuire plus qu'autre chose... Mais non. Dès mon arrivée, j'ai rencontré des gens vraiment sympathiques, qui m'ont bien expliqué, et qui m'ont rapidement fait confiance. J'étais déjà plus à l'aise. Je me suis vraiment amusée toute la journée. Ou disons plutôt jusqu'à 20h45... ;)

Je me suis vraiment marrée avec les connections électriques, je n'avais jamais pensé pouvoir satisfaire mon côté "esprit logique' avec l'art pyrotechnique. J'étais loin d'avoir vu ça dans les feux d'artifice... Une journée bien chargée; d'informations et d'actions. Si bien qu'une fois tout installé, je suis allée roupiller... le stress était tombé.

19h59. Ça grouille dans le Vieux Port. Un public qui tape du pied au son de l'accordéon d'Yves Lambert. Des familles, des amoureux qui patinent. Plein de gens qui marchent partout...

20h00. Une explosion et tout le monde fige. Le visage tourné vers l'Ouest, tous regardent au ciel. C'est magique. C'est mon feu d'artifice ! Enfin, le feu auquel j'ai aidé... c'est un peu grâce à moi que ça explose là... Je suis donc contente !!! Quel beau 15-minutes !

C'est terminé. La vie reprend. Yves Lambert reprend le micro et j'entends à nouveau les lames sur la glace. On se félicite au high-five, décidemment bien content du travail accompli.

20h45, il est temps de déminer. On m'avait averti que c'était l'activité la plus 'plate', mais je me disais que ça faisait partie de la game. Mais c'est vraiment plate. Et physiquement exigeant. Oui, faut tout ramasser. Penche, ramasse, relève, penche, ramasse, relève. Et c'est pesant un rack de mortier tsé ! Belle consolation, je suis toujours avec ces mêmes gens, que j'ai un peu plus connu au fil de la journée, qui savent que c'est pas l'fun mais qui y mettent tous du sien, qui détendent l'atmosphère et qui rendent l'après-feu agréable malgré tout.

Merci beaucoup Royal pour toute la journée, pour l'expérience inoubliable de mon premier feu. Je suis certes revenue à la maison avec quelques muscles endoloris, mais cette journée du 6 décembre 2008 est désormais bien gardée dans ma boîte à beaux souvenirs. (Ça répond à ton commentaire Alain ? ;) )

Je recommence samedi prochain. J'ai hâte ! Jusqu'à 20h45...

1 commentaire:

  1. Très bonne réponse!!

    Bon feux ce samedi, au plaisirs de se revoir sur un feux bientôt!!

    RépondreSupprimer