22 juillet 2010

À notre tour...

Pour Brad Dezotell, il faut mettre 2007 derrière et remporter ce Jupiter qui lui a alors échappé. À sa première présence ici cette année-là, un bris majeur hors de son contrôle est venu interrompre son beau ‘Zeus de l’Olympe’ pendant plus de 20 minutes. Trois ans plus tard, il nous revient avec Heroes. Un hommage à ces pompiers et policiers que côtoient quotidiennement les artificiers, ainsi qu’aux militaires qui défendent le pays que Fireworks Spectaculars vient représenter samedi à la Ronde. Le leur, le vôtre : le Canada !

Pour bien les hommager, le concepteur dit avoir concocté le spectacle le plus large, le plus bas, le plus haut, bref, utilisant le plus d’espace possible. Hmmm…

…Avec une musique cinématographique complètement instrumentale des plus intenses, réunissant Vangelis et Hans Zimmer. De surcroît, arrangée par un gars possédant une excellente connaissance de la technique sonore ayant œuvré dans le milieu auparavant, Brad lui-même. Re-Hmmm….

…Avec des artifices d’une qualité exceptionnelle. Des comètes 2 fois plus hautes que natures, de magnifiques bombes du fabricant chinois Yung Feng, des effets de proximité de différents spécialistes américains, de la chandelle d’Italie, en n’oubliant pas l’Espagne. Douze manufacturiers composent la liste d’achat du 6e spectacle en compétition cette saison. Brad Dezotell dit avoir dû être intelligent dans ses choix ayant un budget plus limité cette fois-ci que lors de son baptême. Cependant, depuis 3 ans, il est en constante recherche de produits dignes de Montréal. Re-re-hmmm.

Le titre évoque un feu majestueux, la musique en fait tout autant, les produits semblent magnifiques; tout est parfait non ? Je souhaite ardemment que la technique tienne le coup cette fois-ci et que Dame Nature se fasse pardonner la semaine dernière ;).

Allez, dites-le Michel. ‘Que tombe la nuit, que la fête commence !’


3 commentaires:

  1. Allez, dites-le Michel. ‘Que tombe la nuit, que la fête commence !’

    ...du moins si Michel est là cette semaine !

    Est-ce qu'il y a un tournoi de golf samedi ???

    RépondreSupprimer
  2. Il paraît que trois absences de Michel Lacroix avaient été prévues cette année. Si le compte est bon, il devrait être des nôtres jusqu'à la fin. Je ne sais pas si l'horaire des tournois de golf a changé cette année, mais ses autres engagements de l'avaient jamais empêché de présider aux soirées pyrotechniques de La Ronde (sauf pour le feu de clôture de 2008 alors qu'il était parti aux jeux Olympiques, une exception qui se comprend). Je me demande plutôt si les compressions budgétaires affectant La Ronde et les feux cette année n'ont pas eu une répercussion sur son cachet... l'amenant à privilégier des mandats plus lucratifs.

    "Trois ans plus tard, il nous revient avec Heroes. Un hommage à ces pompiers et policiers que côtoient quotidiennement les artificiers, ainsi qu’aux militaires qui défendent le pays que Fireworks Spectaculars vient représenter samedi à la Ronde."

    Cela me fait un peu sourire, cette thématique et cette insistance sur les pompiers, la police et l'armée. La firme vient de l'Alberta et cette perspective me paraît assez typique de ce coin de pays (ou de l'extension nordique d'un autre pays). Vive la loi et l'ordre! L'armée, qui défend notre pays? Contre le verglas, peut-être, oui... et contre les méchants autochtones, et les méchants séparatistes, bien sûr (j'ironise, entendez-bien). Et la police, qui nous défend des dangereux manifestants qui dorment entassés dans un gymnase de Toronto? Pour ce qui est de l'Afghanistan, je me demande bien en quoi l'action du Canada nous protège de quoi que ce soit. Je ne suis pas en mesure d'associer chaque titre de la bande sonore à des films et des personnages, mais quand je pense à des héros, il me vient plutôt l'image d'un individu qui saute à l'eau pour en sauver un autre ou d'un médecin qui réussit une intervention.

    Fred

    RépondreSupprimer
  3. Fred,

    sorry for writing in English ... one could argue heroes are those amongst us who regularly do the things that most of us would refuse to do. We can argue the merits of the various political decisions as to where to deploy the army etc. but the freedoms we take for granted is, in part, due to their efforts. It sounds ironic, as what enemies do we have? But we're so isolated from the reality of the world that we fail to see how unfairly lucky we really are.

    Jack Nicholson's character in "A Few Good Men" actually summed it up quite well: http://www.youtube.com/watch?v=8hGvQtumNAY

    I don't agree with the politics, but there is truth in there.

    Enjoy the show on Saturday

    RépondreSupprimer