7 juillet 2013

Simply heartbreaking...

 
 

Que s’est-il passé vendredi soir ???

C'est la question que tout le monde se pose.  La température était parfaite après la petite ondée de 18h, le spectacle annoncé m’enivrait, et à mon arrivée à La Ronde, toutes les surprises promises étaient installées ! Ne restait plus qu’à attendre le célèbre décompte…

Mais sur les premières notes de Frankie Goes to Hollywood, un seul des deux effets spéciaux prévus s’est allumé, sans toutefois se mettre à tourner comme il devait le faire. J’ai tout de suite pensé que les grandes ambitions avaient eu raison de Vulcan Fireworks. Mais au fil des secondes, mon cœur s’est serré. Les séquences de ciel noir s’accumulaient et les artifices manquaient de cohésion… On avait affaire à un grave problème.

J’espérais qu’on arrête tout. De grâce ! On l’a déjà fait. Je peux attendre. Ils ont travaillé si fort. Mais non. Déboussolée, j’ai déplacé mon focus sur les artifices qui s’allumaient. On n’avait pas seulement là de la belle bombe, mais aussi de belles sequences variées, une conception recherchée, des couleurs à volonté... et une ‘demi-finale’ complètement assourdissante ! Qu’aurait été la vraie finale dans tout son ensemble !!!

Au moins, plusieurs spectacteurs présents à La Ronde ont applaudi l’effort et le travail, bien que visiblement dans le doute. Pour n’aider en rien, aucune annonce n’a été faite au public, ni même sur les ondes du diffuseur officiel Rythme FM. Pire encore, l’artiste-invitée a commenté que la dernière fois qu’elle a assisté à un feu à la Ronde, la firme avait finalement gagné l’or et que peut-être était-elle un porte-chance ?. Come on. Où sont les relations publiques quand on a besoin d’elles ?

'First I would like to apologize to Martyne and Paul…'  c’est en ces mots que Cindy Vermeulen a humblement pris son courage a deux mains et fait face à la musique en s’adressant aux invités du Salon des Artificiers. 'Our show tonight had a major firing system glitch which resulted in only 20% of the show firing. We feel bad for all the hard work that the crew spent building this show for 5 days, and not be able to see the result of their work. We want to thank Martyne, Paul, Caroline, Audree and the whole Montreal pyro crew for their help this week. It was an amazing experience and we only wish the show worked as designed, but that's life. […] It ain't because the show was too complex.  The modules simply did not respond.'.  
Ce firing system en question, c’est Galaxis; un système sans fil. J’appelle donc M. Galaxis à la barre. J’aimerais entendre vos explications. Une erreur de programmation ? Tel que M. Pirelli a dû le faire la semaine dernière à Silverstone, venez défendre votre produit…

Perso, si j’étais Cindy, je… ne sais pas comment j’aurais réagi finalement. ‘They tried everything they could…, even stopping the show would have probably take an hour or two to resolve’ dira-t-elle, résignée. Elle essaie de philosopher, mais elle est déçue d’avoir déçu, et les commentaires de clients mécontents sont quelque peu démoralisants. J’espère qu’on mettra tout en oeuvre pour éviter qu’un tel problème se reproduise et qu’on pourra revoir Vulcan Fireworks à nouveau à La Ronde. Pourquoi pas avec le même spectacle ? Car j’espère encore voir Born to be Wild.

Vendredi prochain l’Espagne nous parle d’amour. D’ici là, si vous désirez exprimer votre compassion pour Vulcan, n’hésitez pas à cliquer le lien 'commentaire' ci-bas. 

2 commentaires:

  1. aaaaah, c'est ca l'affaire ! On se disait que ca pouvait pas etre fait comme ca mais on a rien entendu a la radio. J'etais sur le pont et je trouvais ca bizarre qu'il y est autant de trou... Merci !
    Bravo la Chine pour les beaux petards qu'on a vu !!!
    Dany D.

    RépondreSupprimer